Les célébrants devant la statue de la Vierge Marie / Chr. Elmer

La "carte de visite" de Dieu

La fête patronale de l'église Sainte-Marie a été célébrée, en quatre langues, dimanche 4 décembre 2022. La Solennité de l'Immaculée Conception nous rappelle le rôle prépondérant de la Mère du Christ dans l'histoire du salut.

La fête patronale de l'église Sainte-Marie a été célébrée, en quatre langues, dimanche 4 décembre 2022. La Solennité de l'Immaculée Conception nous rappelle le rôle prépondérant de la Mère du Christ dans l'histoire du salut.

L'église Ste-Marie est éblouissante de beauté ! Quand on y prie, quand on y chante, quand cierges et lumières éclairent voûtes, mosaïques et vitraux... c'est un alléluia du coeur.
Lors de la patronale de l'église du Faubourg du Jura, évidemment, la Vierge Marie est encore plus à l'honneur. Et c'est pour elle que les célébrants, en ce beau jour, ont revêtu leurs aubes azurées.
Cette année, la messe quadrilingue a réuni une vaste assemblée, de tous âges et tous horizons. Quelle joie de pouvoir se rassembler et clamer ensemble notre foi.
L'abbé François-Xavier Gindrat, qui a présidé la célébration, était entouré de l'abbé alémanique Jean-Marc Chanton et des missionnaires Don Luciano Porri et Marcelo Ingrisani. Ami de l'abbé François-Xavier, le Père Jean-Côme About, de Montpellier, a concélébré également cette messe festive. Le choeur ad hoc de Diego Rocca a fait vibrer coeurs et nefs. Les ocres et les bleus de cette église se marient si bien aux musiques et aux voix: là encore... un alléluia du coeur. Entre les volutes, aériennes, de l'encens.

La Vierge Marie a dû en tressaillir d'allégresse. Le Royaume est parmi nous. Surtout lorsqu'on l'invoque, l'espère et l'attend. Marie, toute de bleu et blanc, parée de l'or du Ciel. Marie, nouvelle Eve, porteuse d'Espérance, de salut et de Vie. Marie, invitation lumineuse et sainte à rayonner à notre tour, dans notre quotidien. Marie, lumière de cet Avent, qui enfante la Lumière. Marie, conçue sans péchés; trône humble et vivant où s'incarne l'Enfant. A tour de rôle, dans leur homélie et chacun dans sa langue, les prêtres ont évoqué la figure mariale. L'abbé Jean-Marc Chanton a dit d'elle qu'elle est "la carte de visite de Dieu et de l'Eglise".  Réjouissons-nous: nous avons tout un Avent pour prier, avec plus de ferveur, notre Maman du Ciel.
Pour prier celle qui, maintenant et à l'heure de notre mort, ne cessera jamais de prier pour nous tous.

Christiane Elmer

Reflets de la célébration