Développement

Partage et Développement

Contacts réguliers avec une douzaine de prêtres, religieux, religieuses et laïques répartis en plusieurs pays: Bénin, Cameroun, Guinée Conakry, Madagascar, République démocratique du Congo, Brésil et Colombie

Étude de projets d'envergure adressés à la Paroisse générale

Contact:
Isidore Ndiaye
Tél. +41 (0)31 961 10 29

 

 

Contacts en Afrique

BÉNIN


Centre féminin de Bohicon

100 km au nord de Cotonou 
Soeur Rolande Megbleto
Missionnaire de Marie
(successeur de Soeur Denise Yarou)

Centre de formation féminine et sociale 
Yeno Geo 
120 km au nord de Parakou
Soeur Rose Hangnoun
Missionnaire de Marie

______________________________________

CAMEROUN


Mayo-Plata

Nord-Cameroun
Abbé Henri Méguézé
(suppléant de l'Abbé Félix Ndamha)

Guémé
Nord-Cameroun
Diocèse de Yagoua 
Mission de Guémé
Abbé Sosthène Eloundon
(suppléant à l'abbé Germain Belinga)

______________________________________

RD CONGO

Isiro
Université de l'Uélé

600 km au nord-est de Kisangani
Frère Roger Gaise op

______________________________________

MADAGASCAR

Vohimarina

Soeur Francine Vohaginirina
Communauté de Saint-Paul de Chartres

Contacts en Amérique latine

COLOMBIE

Medellin
Soeur Thérèse-Jacqueline 
Oblate de Saint François de Sales
Las Granjas Infantiles
www.lasgranjas.ch
oblatas@une.net.co

______________________________________ 

BRÉSIL

Simões Filho
Soeur Laurencia Merz
Communauté d'Ingenbohl 

 

 

 

 

 

Nouvelles des communautés soutenues par la paroisse

La République Démocratique du Congo (RDC) est le plus grand pays d'Afrique après l'Algérie et le plus grand pays francophone de ce continent. Autrefois colonie belge, le pays est indépendant depuis 1960. Il a connu de nombreux problèmes d'instabilité gouvernementale et de guerre civile, et des foyers de violence existent toujours en diverses régions. Ces années de conflits ont fait plusieurs millions de morts, elles ont provoqué d'importantes destructions, ont ruiné l'économie et la société civile, faisant aujourd'hui du pays l'un des plus pauvres du monde, malgré les importantes ressources de son sous-sol et de son agriculture.

 

RD CONGO
Isiro 

600 km au nord-est de Kisangani
Université de l'Uélé
Père Roger Gaïse
Frère prêcheur (OP)
Recteur

 

Juillet 2020

Bonjour Je vous écris à partir d'Isiro où nous sommes toujours tenus d'observer l'état d'urgence sanitaire décrété par les autorités du pays. C'est dans cette ambiance que nous avons commémoré les 60 ans d'indépendance de notre pays.

Ce qui est vrai, nous enregistrons moins de cas par rapport à l'Europe; seulement, les mesures d'hygiène et les gestes barrières proposés sont loin de faire l'unanimité. Ce qui est encore grave c'est la détérioration du tissu socio-économique. La pauvreté est telle que 70 % de la population vit aujourd'hui en dessous de seuil de pauvreté avec moins d'un dollar par jour.

Toutefois, nous essayons d'accompagner la population tant que nous pouvons. Des pourparlers sont en cours en vue de la reprise des activités scolaires et académiques. Mais rien n'est encore sûr. A Kinshasa, le Cardinal archévêque a fait du forcing en vue de la reprise des célébrations des sacrements (messes, mariages, confessions...) en invitant les curés et les prêtres à faire respecter la distanciation sociale; mais à Isiro, aucun rassemblement de plus de 20 personnes n'est autorisé.

Pour le reste, on reste confiant. J'arrive à assurer mes enseignements d'Eucharistie à distance pour les étudiants en théologie de l'Université Catholique du Congo à Kinshasa.

Je serai heureux aussi de recevoir de vos nouvelles ainsi que celles des amis à Berne Bien cordialement.

Prof. Père Roger GAISE,op
Recteur de l'Université de l'Uélé
Isiro/ Haut-Uélé (RD Congo)

 

 

 

___________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

 

 

 

COLOMBIE

Medellin
Colegio Santa Leoni Aviat

Soeur Thérèse-Jacqueline
Oblate de Saint François de Sales

MAI 2020

Nos chers Amiset Amiesde las Granjas,
nos chères Sœurs,

Vous aimeriez sûrement avoir quelques nouvelles de las Granjasde Medellín. Les conséquences de la crise Corona nous ont frappéestrès fort. A partir du 16 mars, l’Etatnous a ordonnéde fermerimmédiatementl'école, le collège et le Foyer denosenfants. Comme vous le savez, nous avons des enfants et des jeunes internes qui n’ont pas un vrai chez soi. D’un jour à l’autre nous avons dû trouver un hébergement pour toutes, chez la maman, une tante, une grand’mère oùchez une grande sœur....Nos enfants ont tellement pleuré en partant à l’inconnu. Il nous est également difficile de comprendre pourquoi l’Etat n’a pas permis qu’elles restent chez nous où elles auraient été d’avantage protégées. Dans les quartiers pauvres de nos enfantsIl y a une grande violence et la crise Corona l’a encore augmentée.Les gens sont entassés dans leurs petitsappartements (6-8 personnes dans 50 m2) et cela par cette chaleur tropicale de plus de 30 degrés...

Lettre de Soeur Thérèse Jacqueline et de la grande famille de Granjas
durant la pandémie de Covid-19

  

 

 

___________________________________________________________________________________________________________________________________________________

 

BRÉSIL

Simões Filho
Soeur Laurencia Merz
Communauté d'Ingenbohl

 

Pâques 2020

Chers amis des missions à Berne !

Le relevé de compte de la Banque Cantonale de Schwyz m'est parvenu hier, et j'ai vu que, le 3.2.2020, vous nous aviez aidés une fois encore avec la somme de CHF 200,00. Je suis très profondément touchée, d'autant plus que notre amitié dure déjà depuis plus de 40 ans… C'est le miracle de la multiplication des pains d'aujourd'hui que vous réalisez et qui, ici, devient pour tant de pauvres le pain de la vie, et même aujourd'hui le pain de la survie. Que Dieu vous récompense tous pour ce que vous faites pour nous. Qu'Il vous protège aussi maintenant de cette dangereuse épidémie et vous garde en bonne santé.

La bénédiction URBI et ORBI du Pape François nous lie très fortement aux êtres humains du monde entier. Par cette terrible maladie, nous sommes devenus plus proches les uns des autres, c'est donc aussi un temps de grâce ! Une nouvelle conscience de notre responsabilité est en train d'émerger pour apporter la guérison à notre monde malade.

Je vous souhaite une Semaine Sainte bénie et la joie du Seigneur ressuscité, et beaucoup d'espérance dans votre coeur.

Chaleureuses et amicales salutations du Brésil !

Soeur Laurencia Merz

 

 

 

 

_________________________________________________________________________________________________________________________________________________