Jeunes
Confection des biscuits dont le bénéfice de la vente soutiendra les projets des jeunes
Teens - Fête paroissiale 2016

 Ce qui caractérise les Teens4unity

- Chacun est accepté tel qu’il est;
- Vivre ensemble la règle d’Or :
   Fais aux autres ce que tu voudrais qu’ils fassent pour toi!
- Des actions concrètes pour les autres sur la base de l’Evangile;
- Une dimension mondiale : voir www.teens4unity.net.

Qui peut participer?

Les rencontres sont ouvertes à tous les adolescents et les jeunes
de 12 à 20 ans, francophones, germanophones et autres.

Projets pour 2018-2019
- Engagement auprès d'une école en Bolivie et de personnes à petit budget;
- Participation à des week-end et camps internationaux;
- Préparation de caisses à savon;
- Participation active à la Fête de la paroisse et au Pèlerinage paroissial;
- Confection et vente de biscuits de Noël;
- Organisation d'un rallye pour petits et grands;
- et plein de moments cool d’amitié et de rires !

Vous pouvez également simplement participer à une rencontre
pour découvrir l'ambiance, sans inscription préalable!

Comment s'inscrire?

Par téléphone auprès de Helen Coombs, répondant auprès de la paroisse:
tél. 076 459 40 26
ou par courriel h.coombs(at)sunrise.ch, avec mention "Inscription T4U".

N'hésitez pas à nous contacter également si vous souhaitez plus d'informations.

 


_____________________________________________


Lieu des rencontres

Centre paroissial catholique
Sulgeneckstrasse 13 

Programme 2018-2019

_____________________________________________

Contact: Helen Coombs
Courriel
h.coombs(at)sunrise.ch
Tél. +41 (0)76 459 40 26

 

 

 

 

Rencontre internationale 2014 des Teens4unity en Amérique du Sud

Photo: Teens4Unity

Participation de trois jeunes de la Paroisse

 

            Organisée par le mouvement des Focolari et faisant partie d’un projet « homme-monde », une rencontre destinée à des jeunes entre 15 et 18 ans s’est tenue en Amérique du sud en juillet. Plus de 500 jeunes du mouvement Teens4unity (ou Teens) de tous les continents se sont réunis pendant deux semaines dans le but de vivre des temps forts en commun, de partager leurs expériences nationales et leur engagement pour un monde uni.

            Pour ces teenagers, cette rencontre a constitué une formidable ouverture sur d’autres horizons culturels leur permettant de connaître des réalités très différentes de la Suisse. Sous l’impulsion des Focolari de Berne, les Teens de la Paroisse catholique de langue française de Berne ont préparé la participation de trois de leurs représentants qui ont voyagé successivement en Argentine et en Bolivie, notamment par la récolte de fonds pour soutenir ce projet. Nous avons posé quelques questions à nos trois jeunes (Thomas Voeffray 15 ans, Jérémie De Faveri 16 ans, et Matthieu Etique, 22 ans, qui faisait partie de l’encadrement).

            Nos jeunes paroissiens ont d’abord souligné l’entente parfaite avec leurs camarades autrichiens qui ont fait tout le voyage avec eux depuis Madrid. Et une fois arrivés à la Mariapoli Lia qui se trouve à 250 km de Buenos Aires, ils se sont rapidement adaptés, en devant souvent jongler entre diverses langues, dans un climat de dialogue où la confiance n’est pas un vain mot, « par exemple, on peut laisser son sac quelque part, le soir on le retrouve tel quel à la même place ». La première semaine, ils ont notamment présenté des traditions de la Suisse, visité les stands d’autres pays et les ateliers de production artisanale de la Mariapoli, semaine qui a été couronnée par un échange d’expériences au plan international (streaming via Internet).

            En Bolivie, ils ont fait le voyage successivement à Santa Cruz et puis à Cochabamba avec des Teens boliviens ainsi qu’avec Salus, personnalité dynamique et rayonnante qui est l’un des principaux responsables du mouvement des jeunes en Argentine. En Bolivie, ils ont particulièrement apprécié de pouvoir être accueillis dans des familles, ce qui leur a permis de connaitre une famille bolivienne « de l’intérieur». Enfin pendant leur voyage, ils ont aussi « mis la main à la pâte » en participant à divers travaux de peinture, de nettoyage, de ponçage de tables et de bancs, ainsi qu’à des visites d’écoles et des danses folkloriques. Interrogés sur les suites à donner à cette belle expérience, ils envisagent de soutenir des actions concrètes à partir des contacts noués avec des responsables boliviens, mais ceci est de la musique d’avenir…

 

Lino De Faveri